Flânerie dans l’anse du Pouldon

vaches de la ferme de Kerrien Allan sur la commune de Combrit

En route vers la digue de Kermor

Anse du Pouldon à marée basse appelée la grève

Il est des coins secrets dont on hésite à livrer aux voyageurs l’existence, tant leur préservation nous tient à coeur. C’est le cas de cette jolie balade dans l’anse du Pouldon qui vous éloignera de la très fréquentée voie verte. Scindée en deux entités séparées par l’île Chevalier, l’anse du Pouldon se compose à l’ouest de l’estuaire de la rivière de Pont l’Abbé, et à l’est, de l’anse du Pouldon. Sa géographie mêle majoritairement grandes vasières et prés-salés.
En prévision de cette sortie, consultez l’horaire des marées. En effet, il est idéal d’effectuer la première partie de cette promenade en partant de la grève. Aussi, assurez-vous de la hauteur de la marée afin d’avoir toute liberté de marcher sur le sable. Enfin, si vous aimez observer les oiseaux, munissez-vous de jumelles.


En sortant de notre Résidence, traversez tout simplement l’avenue de Bretagne pour emprunter la rue des Iles, située en face. Au bout de la rue, prenez le petit escalier, fait de traverses de chemin de fer, et descendez sur la grève. Comme vous le constaterez peut-être, la pêche à pied est très prisée de ce côté de la presqu’île. On trouve en effet dans l’anse du Pouldon coques et palourdes.
Prenez à droite et longez ensuite l’enfilade de maisons jusqu’à la digue dite de Kermor. Une fois que vos pas vous auront mené sur la digue, marchez jusqu’au pont situé à son extrémité. Avant d’y arriver, profitez-en pour observer sur votre droite un petit îlot situé dans l’étang, il abrite de nombreux oiseaux. Une fois le pont franchi, orientez-vous à gauche.

La digue de Kermor, ou la mort de l’insularité de l’Ile-Tudy

Digue de Kermoor dont les travaux débutèrent en 1852 pour relier Combrit et l'Ile-Tudy

Erigée à partir de 1852, cette digue donna du fil à retordre à celui qui fut à l’initiative de sa construction, le comte Gaston du Plessis de Grénédan. Il souhaitait poldériser les 300 hectares de zones humides situés derrière la dune de l’Ile-Tudy. Ce chantier d’environ cinq cent mètres de long relie alors les pointes du Haffond côté Combrit et Beg Ar Quemenerien, côté Ile-Tudy. S’il procure du travail à des hommes désœuvrés, il a pour conséquence de faire perdre à l’Ile-Tudy son insularité et donc une partie de son identité, s’attirant les foudres d’une majorité d’Iliens. En mai 1853, des habitants s’appliqueront à défaire, de nuit, les fondations de la digue (source Serge Duigou « La rivière sans nom » Edition Les îles du désert – 2008).

Photo ©Gabriel Signor

Bienvenue au quartier du Haffond

Prenez alors le chemin qui longe la ferme ostréicole Ronan Cariou. Rapidement, vous avancerez sur un étroit sentier qui borde un champ. Il est très probable que vous aperceviez alors trois ou quatre chevaux, propriété du poney club de Combrit, situé non loin. Curieux et peu farouches, les équidés s’empresseront d’ailleurs sûrement de venir à votre rencontre. Si vous appréciez les randonnées à cheval, le club propose des stages, des initiations et des promenades le long de la rivière. Des séances de découverte de l’équitation pour les enfants sont aussi possibles.

Le sentier vous mènera sur une charmante petite plage dont vous apprécierez certainement le calme et surtout la vue dégagée sur l’anse du Pouldon. Notez qu’en période estivale, Candice Glimois, professeure de Yoga, propose des séances de cette discipline sur cette plage. Au vu des lieux, vous comprendrez aisément pourquoi…

Vue aérienne de l'itinéraire de balade vers la ferme de Kerrien Allan dans l'anse du Pouldon
Vue aériennne ©Gabriel Signor

Libre à vous de vous poser sur le sable pour profiter de la sérénité des lieux ou de continuer votre balade en avançant le long de la plage. Si la marée est basse, vous aurez tout le loisir de vous engager au fond de l’anse du Pouldon. Attention toutefois à ne pas vous aventurer trop près de l’eau, le sol est par endroit très vaseux. Vous le constaterez, les nuances de couleurs sont parfois surprenantes, nous rappelant que la nature est la plus douée des artistes. Vous croiserez également sur votre chemin les vaches de la ferme de Kerrien Allan qui jouissent d’une vue imprenable sur l’estran.

Pour réaliser une boucle, plutôt que revenir sur vos pas pour faire le chemin retour, prenez sur la droite la petite route qui remonte vers la ferme de Kerrien Allan. Vous vous baladerez ainsi à travers le quartier du Haffond. Il est très arboré et doté de belles propriétés. Afin d’éviter de marcher sur la grande route qui mène à l’Ile-Tudy, veillez à revenir vers le poney club. Empruntez ensuite le chemin rocailleux qui mène jusqu’à la ferme ostréicole. Vous arriverez cette fois par la droite des bâtiments.

La protection du site, un engagement de l’association RIA

Constituée en 2018, l’association R.I.A s’est donnée pour objectif « de préserver et valoriser l’espace maritime de la rivière de Pont l’Abbé et ses abords, ainsi que toutes les activités qui s’y exercent. Elle fédère ainsi les usagers de la rivière de Pont l’Abbé et de ses alentours (ostréiculteur, agriculteur, commerçant, professionnel du nautisme, plaisancier, centres nautiques locaux, etc.) ».

Misant sur l’information, les membres de l’association ont développé des actions auprès des pêcheurs à pied. Il s’agit de les sensibiliser à la réglementation concernant la taille des coquillages et crustacés. Pour rappeler que « pêcher intelligent, c’est pêcher durablement », des réglettes sont distribuées aux pêcheurs.

R.I.A a par ailleurs mené, lors de la saison estivale 2020, une action conjointe avec les commerçants situés sur le port sur le thème « Balance pas dans ton port, préservons l’environnement ». Elle compte prochainement se mobiliser sur des projets d’aménagement et de réhabilitation de certains ouvrages (cale américaine, bassin des sardinières).
L’association fait aussi appel régulièrement à des volontaires pour effectuer un nettoyage des parties les plus inaccessibles de la rivière.

Enfin, Yves Teurtroy, Président de l’Association, organise des “visites racontées”. Elles se font au départ de la digue de Kermor jusqu’à la “cale” de l’Ile-Tudy. Il s’agit d’un parcours nature au cours duquel il partage anecdotes sur les constructions (lavoir, chantier naval, cale américaine, …) et informations sur la pêche à pied. Si vous souhaitez plus d’informations, contactez l’Office de Tourisme (02 98 98 47 12).

Vous souhaitez découvrir d’autres chemins de balade ? retrouvez nos articles de blog sur le sujet.